VoyaGe CuRe-yeuX

Voyager : une curieuse idée ? Non, une curiosité !

Suivez nos pas sages à travers ces lignes...

Qui qu'on est ?

NoM : Camille et Julien
PayS : France

Nous remercions vivement:
Elo et Mokë (GMCrew) pour votre illustration,
Alex (www.alex-athome.net) pour ta place sur la toile,
Camille (www.yagraph.org) pour ton aide technique.
Où qu'on va ?

Voici une carte de notre itinéraire prévisionnel:



Un matin...

- Hé Ju, réveilles-toi. C'est enfin l'heure du départ.
- Hmmm... Tu m'fais l'coup tous les matins, Cam !
- Oui, mais là, c'est la bonne ! Allez, on a dit au revoir à la famille, aux copains, on a casé les meubles et la bagnole, reste plus que le sac. t'en es où ?
- Ben je crois que c'est bon: j'ai réparti la tente, on a lavé nos 3 slips, on a les maillots de bain, les gants et les bonnets. Par contre, je retrouve pas mon passeport...
- Ah non, Julien ! Tu vas pas commencer ?!
- Bon ok, c'était du mauvais humour... Et les visas ? t'as regardé la boîte aux lettres ?
- Non, on le f'ra en partant, on passe devant. Et toi, t'es sûr de vouloir prendre ta gratte ? Je te préviens, je ne te la porte pas !
- Roh, c'est pas si encombrant... Regarde, j'ai même une petite place pour les chaussons de grimpe !
Allez monte, on prend la route !
dimanche 21 juin 2009
C'est quoı qu'on faıt tous les jours ?
Yassas !

Un message un peu spécial aujourdhui, pour que vous découvriez notre quotidien en Grèce. En son et en image, s'il vous plait ! Voilà ainsi quelques extraits audio et des photos de nos occupations en mer ou sur la terre autour des îles Sporades.

Ravalement de façade et réalisation d'un rêve pour Julien:




Réparation et divers travaux sur le voilier (Il y en a toujours à faire!):

Couture d'une pıece sur le genoıs

tentatıve de bouchage des fuıtes de l annexe

Navigation à sensation:

extraıt audıo, on appuıe sur le bouton "on" des enceıntes :
http://www.littlecountry.net/kametju/blog/PLeiNe%20MeR.MP3

Me parlez pas, je suıs concentree...

Notre cabıne rangee, avant la gıte...

...et apres !!!


Visite d'une grotte accessible seulement par la mer:




Méditation en lieu sacré (et en travaux !):
extraıt audıo:
http://www.littlecountry.net/kametju/blog/MoiNe.MP3

Ascension des sommets iliens (jusqu'à 299m d'altitude !):
extraıt audıo:
http://www.littlecountry.net/kametju/blog/CiGaLe.MP3
Vue depuıs le sommet de l'ıle de Pelagos

Ormos Platınıs, baıe dans laquelle nous avons mouılle deux nuıts, en attendant une accalmıe, suıte a un refus de la mer de nous laısser reprendre notre route. Nous avons vu le haut du mat tres pres de la surface de l'eau !!! Une premıere pour nous... et pour le capıtaıne aussı !
Balade dans les villages perchés:
vıllage de Skopelos, sur l'ıle de Skopelos

Heureusement qu'ıl y a des dessıns !


Dégustation des produits de la mer

Sı quelqu'un connaıt la technıque pour ouvrır les oursıns, nous sommes preneurs car ce jour la, Nous n'en avons mange que deux a deux.

C'est de Turquie que nous vous écrivons, exactement de çanakkale dans le détroit des dardanelles, à 30 km de Troie (Et oui ! On vous baratine depuis le début, en fait on est resté en France !!!).Nous sommes arrivés hier soir après deux grosses journées sur une mer bien agitée: au total, 135 milles nautiques (1 mille = 1.8km) parcourus, ce qui représente entre 12 et 14h de voile par jour. Autant dire que nous sommes contents des deux journées administratives qui nous attendent, entrée en Turquie oblige !On verra si les turcs sont aussi accueillants et sympathiques que les grecs.
Bon été à tous et bonne fête de la musique et bons feux de la st-Jean.

Libellés :

Posté par Camille et Julien à 16:49   Lire les 14 commentaires
jeudi 11 juin 2009
Soleil, quand tu nous ecrases !
Nous profitons d'une journee d'attente de l'ouverture du pont de Khalkis, qui nous barre la route, pour consacrer un peu de temps au blog. Nous avons bien avance et fait de tres belles navigations.
port de peche de Trizonia.
Trizonia, ile de la mer Ionienne.

Nous sommes sortis de la mer Ionienne en empruntant le canal de Corinthe,

qui permet de traverser l isthme entre le continent grec et le peloponese. Depuis que nous sommes en mer Egee, on peut dire qu on en a pris plein la figure : du soleil, de la chaleur, du vent et des embruns comme des douches! Par contre, nous n en avons pas encore pris plein les yeux, malgre beaucoup de relief et meme un peu de neige au loin.

C'est beau, mais nous avons ete habitues a mieux dans nos Alpes!
Pour l'instant, la mer a ete tres organisee : elle a ete sympa au debut pour nous habituer, calme ensuite le temps de la theorie, et depuis deux jours, nous mettons en pratique par des vents variant entre 20 et 30 noeuds (1 noeud = 1,8 km/h).

C'est tres impressionnant et ca fait travailler les muscles des fesses quand le bateau gite (penche) une fois que les voiles sont bien bordees (tendues pour mieux prendre le vent) et qu' on remonte au pres (naviguer quasiment vent de face), face au Meltem (vent du nord). Comme vous pouvez le lire, on a bien reviser notre vocabulaire !
Nous sommes creves, mais on prend plus de plaisir a la voile qu'a tapisser les murs de la cabine de moustiques ecrases...
Il y a quand meme beaucoup de similitude entre la mer et la montagne : la concentration, la prise de decision, la modestie face a l'element et la meteo, l'experience, le feeling et parfois le coup de chance.

Notre relation avec Claude est sous le signe du consensus. Nous avons des personnalites et des manieres de vivre opposees. Il est age, donc il sait, il a l'experience et nous bassine avec son vecu. Nous sommes jeunes, nous ne savons pas, il nous faut apprendre la vie (enfin, celle qu'il connait!)!!! C'est souvent pesant, et en plus, il parle tout le temps et il faut se battre pour prendre la parole. Parfois, on baisse les bras (Cam est sur le point d'abandonner). Mais heureusement, il y a quelques points positifs. Nous nous retrouvons dans la navigation, nous profitons reellement tous les trois des moments de vent car nous sommes ensemble pour ca. Et nous avons reussi a deux reprises a parler de ce qui ne va pas, ce qui nous gene et en bonne intelligence, nous essayons tous les trois d'adapter, de comprendre, bref de cohabiter en entente cordiale. C'est ce qui nous fait tenir !
On attend les prochains jours ou les paysages vont changer, et ou le rythme sera plus detendu. On espere etre moins sur le bateau et voir davantage la Grece et rencontrer les grecs (c'est promis, je surveille mes arrieres ! dixit Ju)
Nous sommes curieux de la suite de notre histoire maritime!

Libellés :

Posté par Camille et Julien à 17:32   Lire les 6 commentaires
lundi 1 juin 2009
Ca tangue !
Kali spira,

Avant de quitter la terre ferme, voici quelques nouvelles :
- nous avons retrouvé Claude, le capitaine de Maju, le voilier (Ovni 41) de 13 mètres de long qui nous emmènera jusqu'à Istanbul.
- nous avons effectué les préparatifs sur le bateau : rangement, plein d'eau, changement de lampe en haut du mat de 18 mètres par Julien (mais je n'ai pas pu s'empêcher d'y monter aussi), nettoyage extérieur et intérieur, vidange, courses... Nous sommes très impressionnés par le bateau : sa taille, l’équipement à bord, l’ingéniosité de l’aménagement et sa fonctionnalité. Nous sommes par contre moins emballé par la cohabitation avec la mer : effectivement, toutes les eaux usées s’en vont dans la mer :
« eh Cam, regarde le joli poisson ! C’est de l’espèce des étrons ! »
« - ah oui, j’le r’connais !» Charmant…
- dans le même temps, nous avons fait connaissance avec Claude, 72 ans, 1,83m., 100 kg, avé l’accent du sudeuh. Comment le décrire ? C’est un grand parleur, qui pose peu de questions. C’est le capitaine, et il le fait savoir ! Sous prétexte de plaisanterie, tous les gestes ne correspondant pas à ses habitudes font l’objet d’une réflexion suivie de « non, mé je plésannteuh, mé il faut le savoir quand mêmeuh, quand on sera en mer, il faudra avoireuh les bons gesteuh… Ah, je me régaleuh avé vous. ». Il a le tempérament d’un gars du sud, jure facilement et boit une bouteille et demi de vin par jour, voire deux (on ne suit pas son rythme, pas d’inquiétude ! il fait tellement chaud qu’on n’en a même pas envie..).
Maintenant, la question essentielle, c’est : comment va se passer le mois prochain en voile avec lui ????
La réponse est actuellement : on verra bien ! Ce qui est sur, c’est qu’il nous expliquera la voile, qu’on s’entendra bien par moment, mais qu’on aura certainement besoin de « prendre le large » pour respirer !

Demain, nous partons et faisons une 1ère pause pour sortir le bateau de l’eau et passer la coque à l’antifouling et puis vogue la galère !
La mer est belle et bonne, l’eau très claire, les hirondelles s’éclatent, mais l’île de Céphalonie ne casse pas des briques (en même temps, on n’a pas vu grand-chose), il fait chaud sous le soleil qui nous a abandonné cet après-midi.
Bref, la vie est belle !


Les nouvelles photos :

Voici Maju

Claude, peux-tu me passer le tournevis, stp ?


PS : on a trouvé un libé et un Le Monde, et il est maintenant clair que nous ne passerons pas au Pakistan… Dormez tranquille ! Il ne nous reste plus qu’à trouver un itinéraire bis…

Libellés :

Posté par Camille et Julien à 18:00   Lire les 15 commentaires